Les cyanobactéries

Les cyanobactéries et la protection de la santé publique

Les toxines libérées par les cyanobactéries soulèvent diverses interrogations chez le public, d’autant plus qu’il existe un réel souci de protéger la santé publique, surtout en période de bloom. Les fleurs d’eau (blooms) de cyanobactéries résultent de la prolifération excessive de leur communauté. En général, les fleurs d’eau sont visibles de la surface du milieu aquatique affecté. Leur apparence diffère selon les conditions environnementales et les espèces de cyanobactéries. Ces fleurs d’eau peuvent ressembler notamment à une soupe au brocoli, à une purée de pois ou à un déversement de peinture (écume). Ces fleurs d’eau sont rarement rougeâtres, mais souvent vertes ou turquoise. (http://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/eco_aqua/cyanobacteries/index.htm).

Si on ne peut nier les effets sur la santé des toxines, il faut quand même mettre en perspective les problèmes qui y sont liés : une personne de 70 kg serait à risque si elle consommait au moins 1,5 litres d’eau contaminée (à la micro cystine) à un taux de 1,5 µg/l .

Les éclosions de fleurs d’eau au lac Nairne se produisent selon les années à compter du mois d’août. Elles n’affectent donc pour ainsi dire jamais ceux et celles qui font usage du lac puisque la saison de villégiature tire à sa fin à cette période et la pratique des activités nautiques ne s’étend pas au-delà de la première quinzaine de septembre.

Voir la documentation PDF