La renaturalisation

La renaturalisation

La renaturalisation des rives du lac Nairne a pour objectifs de capter les nutriments résiduels, principalement le phosphore, avant qu’ils n’atteignent le plan d’eau, de stabiliser les rives, de réduire l’érosion et de créer des zones d’ombres propices à l’accroissement de la productivité. En outre le projet vise à sensibiliser les riverains à préserver les ressources et à adopter des comportements appropriés au contexte environnemental du plan d’eau.

Les efforts de renaturalisation des rives du lac Nairne concernent 123 riverains qui se sont engagés tant sur le plan personnel que financier à rehausser la qualité environnementale d’un lac montrant des signes évidents de vieillissement prématuré. Ils y investiront plus de 25 00,00 $ soit pour l’acquisition de quelques 18 000 plants ou autres produits et matériels nécessaires à la naturalisation des rives. Au terme du projet, 3 000 m des 4 400 m linéaires de propriétés privées non commerciales auront retrouvé leur aspect naturel. La plantation de végétaux (arbustes et vivaces) sur une superficie de 7 745 m2 portera de 800 m à 3 800 m la longueur de rives à l’état naturel soit un peu plus de 73 % du territoire visé par le projet.